Directives pour l’attribution aux livres électroniques

ISBN et publications numériques

On n’attribue pas seulement des ISBN aux publications imprimées, peu importe la forme sous laquelle la publication est diffusée. Pour autant que ce soit une version mise à la disposition du public sous la forme univoque d’une monographie (non une publication en série), on peut alors lui attribuer un ISBN. Les ISBN devraient être utilisés pour identifier chaque publication électronique différente (y compris les « apps »). Pour le mode d’emploi des ISBN pour les publications électroniques, cliquez ici.

Qu’est-ce qu’une publication numérique spécifique? 

En vue d’atteindre le plus large marché possible, l’éditeur et le détaillant vont décliner une publication numérique donnée sous de multiples versions Pour un contenu éditorial identique, si le livre ne peut être lu que grâce à un lecteur ou un logiciel de lecture spécifique ou que différentes fonctionnalités sont proposées (impression, copie, prêt, etc.), alors chaque version est un produit distinct. Chaque produit distinct qui est publié et disponible séparément doit recevoir un ISBN distinct. La version spécifique d’un livre numérique est donc définie par la combinaison de deux éléments : le format de fichier et le logiciel de gestion de droits numériques (ou DRM).

Et si les livres numériques utilisent tous le même format de fichier (epub par exemple)? 

Si les différentes versions utilisent le même logiciel de gestion des droits numériques (DRM - Adobe ACS4 par exemple) avec les mêmes valeurs de paramètres et sont lisibles sur différents lecteurs ou avec des logiciels différents, alors un seul ISBN doit être utilisé. Par contre, si le même logiciel de DRM est utilisé sur deux versions, mais avec des valeurs de paramètres sensiblement différentes (par exemple, une permettant l’impression et l’autre pas), alors chaque version doit avoir un ISBN distinct.

Si un logiciel de gestion des droits numériques propriétaire est utilisé pour une liseuse ou un système spécifique et dans le cas où des ISBN sont attribués, un numéro unique doit alors être utilisé pour chaque versionSi un logiciel de gestion des droits numériques propriétaire est utilisé pour une liseuse ou un système spécifique et dans le cas où des ISBN sont attribués, un numéro unique doit alors être utilisé pour chaque version.

Comment traiter un « fichier maître »? 

Les éditeurs fournissent souvent un seul « fichier maître » à un service de conversion mais sans préciser toujours les différents déclinaisons de formats de fichiers et de DRM que celui-ci devra fournir aux détaillants. Excepté si la version maître est disponible au public dans le même format de fichier et sans DRM, vous n’attribuerez pas d’ISBN au fichier maître. Si votre système informatique exige un ISBN pour identifier le fichier maître, vous devez alors utiliser ce numéro strictement pour votre référencement interne afin d’éviter que plusieurs versions sortent avec ce même ISBN.

Qu’en est-il des formats propriétaires (par exemple Amazon Kindle)? 

Il arrive que des livres numériques soient diffusés par un fournisseur qui a l’exclusivité d’un format propriétaire commercialisé uniquement sur son site, par exemple Kindle pour Amazon. Ce fournisseur ne requiert alors par d’ISBN et il n’est pas nécessaire non plus que l’éditeur attribue un ISBN à cette version. Pour des raisons de commodité ou parce que la version sera référencée dans des bases de données des livres disponibles, l’éditeur peut, s’il le souhaite, attribuer un ISBN à cette version. Cependant, ces plateformes n’étant généralement pas compatibles entre elles, il faut veiller alors à attribuer un numéro unique à chaque version afin d’éviter tout problème dans le cas où ces versions seraient rendues ensuite disponibles par des tiers. 

Et si l’éditeur ne fournit pas d’ISBN distincts pour chaque version? 

L’éditeur devrait fournir au prestataire de service pour la conversion en livres numériques les ISBN nécessaires pour chaque version. Si un éditeur ne fournit pas d’ISBN à ses intermédiaires, alors il est possible en dernier ressort pour le prestataire d’en attribuer lui-même. A cette fin, l’agence ISBN fournira des segments ISBN aux intermédiaires. Dans ce cas, le prestataire fournira ces ISBN et les métadonnées qui leur sont associées à l’éditeur, à son agence nationale de l’ISBN, et, éventuellement, aux autres agences bibliographiques.

A noter : l’attribution d’un ISBN n’a aucune incidence sur la protection des droits.

Les divers lecteurs de livres numériques offrent différentes fonctionnalités comme la taille du texte, l’écoute des textes en audio (text to speech), l’annotation du texte (bookmarking), la couleur, etc. Quel impact sur les numéros ISBN? 

Bien que le contenu, le format du fichier et le DRM soient identiques, il est possible que l’expérience de l’utilisateur puisse varier en fonction de son lecteur ou de son logiciel. Toute variation de fonctionnalité qui dépend seulement des limites du lecteur ou du logiciel utilisé pour lire le livre numérique n’a pas d’incidence sur l’ISBN. Le même ISBN peut être utilisé car c’est le même produit qui est à chaque fois fourni.

A noter : des versions en noir et blanc ou en couleurs de publications numériques distinctes destinées respectivement à des supports monochromes ou polychromes sont considérées comme ayant un contenu différent, et doivent donc se voir attribuer des ISBN différents. Cependant, si seule la version « couleur » est utilisée pour tous les supports et qu’un des supports ne lit qu’en monochrome alors cela résulte d’une limitation du support et un ISBN distinct n’est alors pas nécessaire.

Qu’en est-il du livre numérique amélioré? 

La publication d’un livre numérique avec un contenu supplémentaire, audio, vidéo ou autre, nécessite un ISBN. Si le livre numérique est aussi disponible séparément sans ces contenus supplémentaires, cela induit des produits différents et donc des ISBN distincts.

Les “apps” pour livres numériques peuvent-elles se voir attribuer des ISBN (applications pour iPhone, Android, etc.)? 

Oui, dans le cas où il y a beaucoup de contenu textuel. Une « app » pour livre numérique est la combinaison d’un contenu textuel et/ou autre et d’un logiciel. Si le logiciel est différent, autrement dit destinés à différents types de systèmes d’exploitation, alors chaque version doit avoir un ISBN distinct. Dans le cas où l’« app » est rendue disponible à partir d’une seule source, l’ISBN ne sera pas indispensable.

Qu’en est-il des différents types de DRM? 

Une publication numérique peut être disponible avec des droits d’utilisation différents, l’un sans DRM et l’autre avec DRM social. Si le DRM social n’impose pas de restrictions pour l’utilisateur et ne modifie pas de manière significative l’utilisation, il est considéré comme transparent et il n’est pas nécessaire d’attribuer un ISBN distinct de la version ne contenant pas de DRM. En revanche, si les différents types de DRM sont utilisés pour appliquer des restrictions ou certaines fonctionnalités, on doit attribuer des ISBN distincts.

Existe-t-il une norme qui définit les différents types de produits et les spécificités de la gestion des droits numériques? 

ONIX Livres est la norme internationale pour la description et la communication des messages d’informations sur les livres numériques. La dernière version, 3.0, améliore la gestion des publications numériques et fournit la structure permettant de décrire les différentes formes d’un produit ainsi que les limites d’utilisation du DRM. Si vous n’utilisez pas ONIX, vous pouvez néanmoins utiliser les codes normalisés pour la description des formats de produits et des limites d’usage, répertoriés dans les sections adéquates des listes de codes (DRM–related codes, listes 144-147; product content type, liste 81; product form detail, liste 175).

Plus d’infos sur ONIX Livres 3.0 et les listes de codes à l’adresse EDItEUR

Comment créer un lien entre toutes les versions d’un livre numérique? 

L’ISTC (Code International Normalisé des Textes) est un nouvel identifiant normalisé qui identifie le contenu textuel du livre et est ainsi partagé par toutes les manifestations physiques et numériques d’un même titre. L’attribution de l’ISTC facilitera le lien entre toutes les versions et, combinée avec un filtre sur la forme du produit, pourra aussi être utilisé pour lier tous les versions numériques. Certains systèmes utilisent déjà un numéro d’œuvre interne pour fournir cette fonctionnalité mais ce numéro ne peut pas être utilisé dans la chaîne d’approvisionnement.

A noter : l’implémentation de l’ISTC facilitera également l’héritage des métadonnées de l’œuvre vers les manifestations évitant ainsi les ressaisies.

Plus d’informations sur l’ISTC sont disponibles à l’adresse International ISTC Agency